Nos boîtes

La première société mondiale de boîtes-repas carboneutre

La première société mondiale de boîtes-repas carboneutre

HelloFresh compense entièrement ses émissions directes de carbone, vous offrant ainsi des boîtes-repas écologiques.
HelloFresh compense entièrement ses émissions directes de carbone, vous offrant ainsi des boîtes-repas écologiques.

HelloFresh et la réduction des émissions de CO₂

Dans le cadre de notre mission visant à faire changer les habitudes alimentaires, nous cherchons toujours des moyens de vous aider à équilibrer votre empreinte carbone. HelloFresh s’engage à compenser entièrement les émissions directes de CO₂ qui découlent de ses activités internes, de ses bureaux, de ses déplacements professionnels et de ses livraisons aux clients. Pour ce faire, nous investissons dans des initiatives écologiques par l’intermédiaire de notre partenaire, Planetly. En compensant l’empreinte carbone de nos livraisons, nous vous aidons à faire des choix durables et encourageons les projets écologiques partout dans le monde.

Réduction du gaspillage alimentaire au Népal

À Katmandou, au Népal, la gestion des déchets provenant des marchés de légumes de la ville est tout un défi. C’est pourquoi HelloFresh y soutient une usine de transformation des déchets végétaux en compost biologique. Grâce à ce projet, 50 tonnes de déchets de légumes sont ramassées chaque semaine dans les marchés locaux au lieu d’aboutir dans des sites d’enfouissement. Le projet est si fructueux qu’une autre usine de compostage, plus grande et partiellement mécanisée, a été construite à proximité, à Saibu. Outre la réduction des émissions de méthane, cette initiative contribue à améliorer la qualité de l’air pour les populations et permet de fournir du compost de qualité aux agriculteurs afin d’encourager une agriculture plus durable.

Projets d’énergie verte à l’échelle mondiale

HelloFresh investit dans diverses initiatives de compensation des émissions de carbone, des centrales d’énergie renouvelable à grande échelle, en Turquie et en Chine, au captage du méthane, aux Pays-Bas. En Turquie, trois turbines hydroélectriques de pointe fournissent de l’énergie propre à faible coût. En Chine, le parc éolien Gansu, qui compte 134 éoliennes, procure des emplois à long terme dans le secteur de l’énergie renouvelable.

Aux Pays-Bas, nous compensons nos émissions de CO₂ en appuyant un projet qui répond à la norme VCS (Verified Carbon Standard) et dont la mission est de capter le méthane émis par les exploitations agricoles. Quand le sol ne peut plus absorber le nitrogène provenant du fumier, celui-ci est utilisé pour produire de l’électricité renouvelable, ce qui fait également baisser les émissions de méthane dans l’atmosphère.